• Compte rendu de la Veggie Pride 2010

    .


    Veggie Pride 2010

    Marche de solidarité avec les animaux victimes de l'élevage et de la pêche

    Compte rendu
    Bonjour à toutes et à tous,
    L'édition française de la Veggie Pride 2010 s'est déroulée à Lyon le samedi 15 mai ; une autre marche était organisée en même temps à Milan. Cette manifestation, marche de solidarité envers les animaux victimes de la pêche et de l'élevage, a été encadrée par d'autres événements, une conférence/débat sur la végéphobie, une soirée festive et une réunion pour évoquer l'avenir de la manifestation.

    Le défilé

    La manifestation elle-même a réuni trois cents personnes (chiffres de la préfecture), végétariennes ou végétaliennes, venues de toute la France, et pour certaines, de l'étranger. Les manifestants, plein d'énergie, ont dénoncé haut et fort le meurtre des animaux pour leur viande et chanté leur « espoir de voir fermer les abattoirs ». Les panneaux, variés, reflétaient l'engagement de chacun : « je ne digère pas l'agonie », « sauvez des vies depuis votre canapé », ou encore « et si on abolissait la viande ? » La marche a été ponctuée de happenings. Le premier figurait les singes de la sagesse, les mains devant les yeux, la bouche ou les oreilles, pour symboliser le déni encore trop répandu concernant le massacre des animaux. Des lectures ont aussi constitué des temps forts de la marche, lectures du manifeste et d'un texte inspiré de Martin Luther King. Les familles végétariennes ont manifesté leur existence au travers d'une saynète théâtrale La marche s'est terminée sur une performance slam de Veganesh.

    Notons que préfecture et SDIG -anciennement les renseignements généraux ont essayé de détourner ou d'écourter la manifestation en utilisant tous les arguments possibles et imaginables. Avant la manifestation, ils ont évoqué des risques de troubles à l'ordre public, fait croire le matin même que le cortège serait attaqué par des fascistes, pour enfin tenter d'écourter la marche en arguant que « leurs femmes les attendaient » ! Les organisateurs se félicitent de n'avoir pas cédé aux pressions, et prennent comme un encouragement le fait que le message de la Veggie Pride dérange.

    Les événements annexes
    Les événements organisés autour de la manifestation ont eu beaucoup de succès et ont permis à des végétariens d'horizons divers de se rencontrer.
    La veille était organisée une conférence/débat sur la végéphobie, discrimination envers les végétariens. La végéphobie est le reflet de la discrimination envers les animaux : « se moquer des végétariens, c'est mépriser les animaux qui meurent dans les abattoirs », comme le disait une banderole de la Veggie Pride italienne. Le débat a dénoncé cette discrimination qui s'effectue au travers de railleries : « et la carotte, tu ne l'entends pas crier ? » Elle transparaît aussi dans certains diagnostics de médecins mal informés, qui préjugent qu'une alimentation végétarienne est la cause de tous les symptômes et de toutes les maladies. La persécution des services sociaux à l'encontre des parents végétariens refusant d'imposer un régime carné à leurs enfants est sans doute l'expression la plus grave de cette discrimination. Si certaines personnes affirment, à juste titre, que le préjudice infligé par la végéphobie est négligeable comparé à la condition des millions d'animaux abattus chaque jour, il n'en demeure pas moins qu'accepter le dédain envers les personnes solidaires des animaux, c'est accepter l'idée que le sort des animaux n'a pas à être pris au sérieux.

    La Veggie Pride en Italie
    En Italie, quelque cinq cents végétariens et végétaliens ont défié la menace de pluie pour participer à la Veggie Pride de Milan. Pendant le défilé, les manifestants ont dénoncé le massacre des animaux non seulement par des banderoles et des ch¦urs de protestation, mais aussi par des chorégraphies : des militants aux visages masqués, les mains enchainées et des numéros matricules sur la poitrine, symbolisaient les victimes sans nom de l'alimentation carnivore ; d'autres déguisés en boucher, juge, homme d'affaires et prêtre représentaient les pouvoirs politique, économique et religieux, qui écrasent la vie des animaux ; enfin, des « consommateurs » aux ¦illères poussaient des caddies contenant les « animaux ». Une banderole énorme dénonçait la végéphobie en affirmant que « Se moquer de ceux qui refusent la viande, c'est mépriser ceux qui meurent dans les abattoirs » ; une autre critiquait la justification du végétarisme par des arguments spécistes en demandant « Les animaux souffrent : cela ne suffit-il pas pour ne pas les manger ? »

    La prochaine Veggie Pride

    Pour cela, la Veggie Pride va s'orienter vers des demandes politiques précises, demandes probablement revendiquées l'année prochaine à Paris :
    - Que cessent les messages fallacieux diffusés par les pouvoirs publics tendant à faire croire qu'il est indispensable de manger les animaux ou les produits de leur exploitation.
    - Que les pouvoirs publics fassent en sorte que les personnes qui ne consomment pas les animaux et les produits de leur exploitation bénéficient du même niveau d'information nutritionnelle et de conseil médical que l'ensemble des citoyens.
    - Que cessent les tentatives de marginalisation et de répression du végétarisme à travers son assimilation à une pratique dite sectaire et la répression des familles végétariennes par les services sociaux et les tribunaux.
    En espérant vous revoir à la Veggie Pride 2011,
    L'équipe d'organisation de la Veggie Pride 2010
    marche de solidarité avec les animaux victimes de l'élevage et de la pêche

    Du matériel sur la Veggie Pride 2010

    - Le compte rendu des organisateurs et ceux des participants
    - Photos et vidéos
    - Coupures de presse
    - Photos et vidéos de la Veggie Pride italienne

    Remerciements

    Merci à Cha pour avoir réalisé l'affiche.
    Merci à l'association Animals Australia et au dessinateur italien William Rossin pour avoir mis à notre disposition les images de l'affiche des familles.
    Merci à Sebastien pour le matériel sono.
    Merci à l'atelier des canulars pour avoir prêté son local pour les diverses réunions et l'hébergement des manifestants.
    Merci à Brigitte et Seb de l'association L214 pour le groupe électrogène.
    Merci à tous ceux qui ont hébergé des manifestants.
    Merci à tous ceux qui ont affiché partout en France et en Suisse.




    Mon avis [sur la manifestation exclusivement]

    Un peu déçue de cette veggie pride.
    Point extrêmement positif, la diversité des participant, la manif rassemble tous les âges, tous les styles et toutes les classes sociales, c'était beau [oui oui oui les p’tites fleurs, les coeurs, toussa toussa], et encourageant du fait que ça ne tombe pas dans le sectarisme. Et ensuite, des gens qui avaient l'air bien déterminés, et énergiques, je pense que ça à compensé un peu le fait qu'on était moins nombreux que l'an passé.

    Points négatifs, cette connerie d'annulation de dernière minute qui finalement après d'âpres négociations [ouf!!] n'a pas empêché la VP de se tenir encore!
    Créer un groupe de "vigiles" à l'intérieur du cortège était compréhensible vues les circonstances, mais créait un scission entre les manifestants que j'ai trouvée regrettable.
    L'idéal aurait été que chacun sache se tenir sans garde fou, qu'il soit bien clair qu'un débordement peut venir d'un individu quel qu'il soit et même pas forcément antispéciste!!, et surtout, surtout, de refuser cette mascarade : "oui, on est contre, mais on le dit pas trop fort quand même..." A quoi sert une manif de FIERTE si on doit se faire tous petits!??
    Je ne fais aucun reproche aux organisateurs [je précise mais de toute manière ils le savent] mais je trouve que les pouvoirs publics nous ont bien bâillonnés sous menace d'interdiction de la manif. Nous sommes FIER[E]S, et je ne compte pas taire la vérité pour ne pas "perturber" les gentils petits bouchers/mc crado/fourreurs pendant 5 minutes devant leur boutique macabre. Cela me semble bien peu par rapport à ce qu'endurent les animaux chaque jour! Défiler sans se faire entendre, je le fait tous les jours en allant bosser.

    Bref, j'arrête de grincher, contente quand même d’avoir été présente, en espérant être plus nombreux l'année prochaine!

     



    .

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :