• LA JUSTICE EST EFFICACE ET LA POLICE NEUTRE ... LES JEUNES ONT DES APPRIORIS!

     



    F. passe en jugement mercredi pour... s'être défendu!

    Petit récapitulatif. F. et plusieurs de ses amis ont eu à faire avec un mec, qu'on appellera C. apparemment en manque de provocations. Passant à leur proximité un soir de festival, il lance un "regarde moi ces têtes de gland". Une fille du groupe et F. lui demandent alors si ce compliment leur était destiné et quel était le problème. Niant avoir dit quoique ce soit les visants, et se sentant apparemment très vexé par cette "affront", C. s'énerve et lance quelques menaces, insultes à tendance racistes. F. lui demande alors de parler à la fille du groupe avec plus de respect. Une foule se rassemble autour de la dispute, certains, amis de C. appellent alors d'autres renforts... Oui, une fille de 43kg, un mec de deux têtes et 20kg de moins que lui avec 2-3 autres clampins derrière c'était déjà trop pour C. et son club de soutient, pourtant 4 fois plus nombreux. C., refusant de s'attaquer à "une fille" car considérée comme trop faible et sans importance, choisi de régler ses comptes avec... F., le plus petit du groupe! Admirons ce courage! F. se prendra ce soir-là un beau coup de tête, pour avoir demandé du respect.

    Quelques minutes après, TAATADAAAAAA! arrivent 2 bleus, qui surveillaient les alentours du festival certainement. Explications, évidemment contradictoires selon le groupe. Nos policiers municipaux proposent une solution mi-ra-cle: embarquer tout le monde ou que les groupes se dispersent... Hummmm... imaginez alors un coin de brousse, 5 antilopes qui côtoiraient une armada de lionnes. Pas besoin de beaucoup de temps pour imaginer le résultat, même avec quelques hyènes qui tentent de se faire entendre. A croire que les flics n'ont pas beaucoup le sens de la survie; "Ne vous inquiétez pas, on contrôle tout". La meute, finalement un peu effrayée par les bleus qui arrivaient, se dispersa plus ou moins, le petit groupe lui se tiendra un moment à l'écart.

    Quelques mois après l'incident, C. croise F. et commence à le provoquer, puis viennent les menaces. Le combat était évidemment perdu d'avance pour F., n'étant pas de taille à se défendre par la force, il sort alors un coup de poing américain...

    C. à porté plainte, car son tympan aurait failli se percer... Dans la presse, "COUP DE POING AMERICAIN RUE ALSACE-LORRAINE" en gros titre, et pour en première phrase "Les policiers sont arrivés au bon moment" [Les flics, ces héros!!] Aucune prise en compte des menaces, de la différence de taille entre les deux et du seul choix de se défendre qui restait à F..
    Il risque 6 mois.


    "une chose à dire: on récolte ce que l'on sème! Et votre justice "compétente" torchez-vous avec. L'autre s'en sort sans emmerdes, il pourra continuer ses conduites misogynes et anti-français." [F.]



    _________________

    Il t'en faut encore?
    _________________




    Ils se sont fait frapper pour leurs idées, pour l'enquête ils sont suspect.

    Ils sont 2 potes, partagent les mêmes idées et ont rejoint un parti d'extrème gauche. Un matin, sous autorisation de l'association, ils vont distribuer des tracts devant un lycée. Un élève sort, discute avec un des deux "militants", en baissant la tête, jusqu' à ce qu'une voiture s'arrête... "Papa, c'est des communistes!". Le père descend alors de la voiture, ils se battent, un met une tête à un des deux potes, les insultes [anti rouge notamment] fusent. Provocations, insultes ("tête de mort" "merdes") et accrochage à deux reprises... après lesquels la famille a immédiatement porté plainte.
    L'homme a participé à des regroupements néo-nazis et son fils a été complètement endoctriné. La police "terrain neutre" à lancé les convocations sur de fausses accusations.




    Ayez confiance... Que vivent nos institutions! Ayez confiance, ayez confiance!



    [USUAL SUSPECTS]





    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Arnaud
    Mardi 26 Février 2008 à 13:57
    .
    ça me fou les boules cette prétendu justice! encore quand j'étais p'tit j'me sentais assez en sécurité, maintenant toujours menacé
    2
    Clone
    Mercredi 27 Février 2008 à 23:24
    Allez vous faire enculer par votre girophare !
    Et notre bon vieux Jacque qui se goinfre encore de tête de porc à la vinaigrette les orteils en éventails... A ça, pour lui, ils sont pas très pressés de lui mettre le grappin dessus...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :