• Mobilisation - St Etienne : inculpés du 11 novembre 2008, insurgés grecs...



    Le texte de présentation qui suit est affiché en ville :

     

     2005 : Les bagnoles crament, la zone est en flammes et les Renseignements Généreux craignent l'Insurrection inorganisée des gueux. Des dizaines de gamins tâtent de la comparution immédiate et de la prison ferme dans la quasi-indifférence générale et en ne bénéficiant que de soutiens timides. Le problème est réglé, tout va bien désormais dans nos banlieues.

     

     2006 : A leur tour, les lycéen-es & étudiant-es se heurtent aux chiens de garde, le retrait du CPE nécessitera lui aussi son lot d'incarcérations.

     

     2008 : La Ministre de l'Intérieur, lassée de jouer au yo-yo avec J. M. Rouillan, cherche de nouveaux ennemis intérieurs. Des militant-es pour la libre circulation des personnes en font les frais (entre autres) et la "mouvance anarcho-autonome" rentre dans la ligne de mire. Perquisitions et arrestations à l'aveuglette, bidouillage de preuves, tout est bon pour les cochons...

     

    Puis vient à point nommé le grand cirque autour des sabotages des catenaires SNCF, de la Cellule Invisible et son "gourou", eux/elles aussi arrêté-es, enfermé-es illico-presto sur des éléments de preuve capillo-tractés...

     

    Vous avez compris le message ? A travers tous ces exemples, le gouvernement fignole son arsenal répressif qui restreint de jour en jour les possibilités de résistance à la marche forcée du capitalisme triomphant (sic).

     

    Pendant ce temps en Grêce :

     

    Alors que le pays, malgré le ravalement de façade pré-jeux olympiques, est en plein marasme, secoué par des scandales politico-religieux-financiers, avec une population qui dans son immense majorité ramasse les miettes, une nouvelle bavure policière à Athênes met le feu aux poudres.

     

    Devançant la grêve générale prévue de longue date, l'émeute se généralise à la quasi-totalité des villes du pays, des mairies, des universités, des radios sont occupées pendant que les affrontements avec la police font rage dans les rues pendant plus d'une semaine (du jamais vu depuis la chute de la dictature des Colonels).

     

    Là aussi, des dizaines de personnes ont été arrêtées et méritent notre soutien inconditionnel !

     

    LIBERTÉ POUR LES INCULPÉ-ES DU 11 NOV. ET LES ÉMEUTIER-ES GREC-QUES !

    SOLIDARITÉ AVEC TOUS-TES LES PRISONNIER-ES !


    [Source: Numero ZerO]






    Jeudi 15 janvier : NUN [quatuor vocal improvisé] + installation sonore de sjf plomb à l'Imprimerie [30, rue des frères Chappe, Sainté] 20h, 4 euros + prix libre.

    Vendredi 16 janvier : Concert anti-carcéral
    COLLECTIF MARY READ [HipHop rouge et noir - Sainté] BOTOX IN VEINS [crust - Sainté] TOUJOURS RIEN [punk rock des familles - Sainté] HAINEMIS D'ETAT [anarchopunk de la Plaine] LES ROUILLEURZ [HipHop de balafrés - St Cham]
    à l'Entrepot Bellevue/11 rue de l'égalerie - Sainté/20h/5Eu
     
    Mercredi 21 janvier : 18h, projection « l'Ecoeurement, alors la révolution » + débat sur l'insurrection en Grêce, les inculpés de Tarnac , etc... à la salle de conférence des Beaux Arts [rue Henri Gonnard, Sainté]

    20h30, concert à l'Entre pots Café [place Jules Guesdes, Sainté] prix libre [4eu conseillés] CHANTAL MORTE [blues gothic] + BRONZY MAC DADA [blues punk prolo]

    Vendredi 23 janvier : Lecture musicale au Ramina Grobis [6, rue Georges Dupré, Sainté] texte de L.F.Céline [extraits de Guignol's Band] par MENTAL SHORT & PLOMB, 20h, 4 euros.

    Samedi 24 janvier : 15h30 RASSEMBLEMENT de SOUTIEN aux inculpé-es du 11 Novembre et aux insurgé-es grec-ques, parvis de la GARE de CHATEAUCREUX.

    Soirée NUMERO ZERO à la Dérive [rue basse des rives, Sainté], projection de films de Regarde à Vue + discussion.

    Lundi 26 janvier : Concert la France Pue
    LE COEUR NOIR [SAIGNE ROUGE] [Post-punk/New Wave-Metz] DR GEO [acoustik folk/Metz] STRAIGHT TO HELL [punk rock/Sainté] DEATH REIGN [crust/Sainté-Monts Isérois], 20h, 5 euros.
    à l'Assommoir Pub, rue de la Richelandière






    Concert anti-carcéral du vendredi 16
    NyAHaaA! Merci les affreux! Seni, Troy et Nico [etc.], Fieu, Dris, Champi, Mathilde, Chloé, Tom, les Toujours Rien [MOUAAHAHA], Hainemis d'Etat ["oui on a une démo, mais en fait... non" POLICE ACAB!] Très bon cercon l'ami molette, une pensée a Nabil au passage.



    Il n'y a pas de menteurs, mais des gens avides d'illusion.
    [Serge Rezvani]


    4 Septembre. Ça fait plus de 5 mois que je sais. 5 mois où j't'en ai voulu, moins qu'a moi évidemment. 5 mois où j'ai doucement déchanté, jusqu'à n'avoir pour rage que les remords et la frustration. 5 mois où j'ai vacillé, encore, entre amour et haine. 5 mois ou j'ai hésité entre les excuses et la vengeance. 2 minutes pour revivre, dans un grand éclat de rire. J'aurai aimé mettre les choses au clair avec toi, te dire oh combien j'm'en branle de c'que tu bave, parce que tu ne tiens plus, héros en carton sous la pluie ça fond! Te rassurer, t'insulter, constamment c'est entre m'agenouiller et t'écraser. Finalement, je te laisse faire, chacun décide de sa propre vie n'est-ce pas? Je ne leur dirais rien. Un jour tu grandira, j'espère. Et si mes écrits portent encore un goût d'amertume, ils cachent surtout une bonne dose d'en-vies.






    Etincelle à Athène
    Incendie à Paris
    C'est l'insurrection
    OA!

     







  • Commentaires

    1
    poil de yak
    Lundi 16 Février 2009 à 15:23
    c'est l'heure..
    hé oui, c'est l'heure ou on arréte des militant écolo baba cool au nom de l'antiterrorisme... et vive la crise ! :p
    2
    olses
    Dimanche 26 Avril 2009 à 23:31
    prisons de la misere
    a lire en complement les prisons de la misere de loic wacquant (editions raisons d'agir) «Effacement de l’État économique, abaissement de l’État social, renforcement et glorification de l’État pénal».
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :